Notre corps est une antenne

Notre corps est une antenne ultra sensible en résonance avec des fréquences bio électromagnétiques bien précises émanant principalement de source solaire mais aussi d’une multitude d’influences d’origine cosmique lointaine.

 

Chaque organe de notre corps possède une fréquence qui lui est propre. C’est l’italien Guiglelmo Marconi à l’âge de 19 ans qui a découvert le phénomène de la résonance radio ; il suffit de mettre l’antenne d’un poste radio sur la fréquence d’un émetteur et ainsi entrer en résonance et recevoir l’émission.

 

Les aimants et leurs applications

Notre corps absorbe les influences de la biosphère et il est possible de faire un scanning, c’est-à-dire un mesurage du corps à l’aide de l’antenne de Lecher pour décoder la fréquence des organes. En effet la liste des organes et leur longueur d’ondes ont été établies par des physiciens allemands dont R. Schneider. "Il faut mesurer pour savoir (Galilé Galilée)".

 

Suite à une mesure précise, un aimant (1200 milli gauss) placé au bon endroit, souvent au cou, va garantir un soudain apport de sang oxygéné au cerveau : ceci fera disparaître les symptômes comme le vertige, le mal de tête, la migraine et les sentiments d’angoisse.

 

C’est Walter Kunnen, professeur et physicien, qui a découvert que tous les points perturbés ou douloureux du corps sont polarisés nord sur la longueur d’onde du système immunitaire. Donc, si on place un aimant bipolaire côté sud sur la peau, un effet fantastique se produit : l’aimant est attiré par le point nord douloureux et y adhère spontanément ; la douleur disparaît rapidement. Un effet remarquable se produit quand l’aimant est attiré par le point névralgique d’une artère carotide rétrécie. Il faut savoir que le nord agit de façon vasoconstrictrice (ou rétrécissante) et que le sud a un effet vasodilatateur (dilatant l’artère). Un rétrécissement dans l’artère carotide a des conséquences  dans la circulation sanguine du cerveau, et provoque des maux de tête, des problèmes de mémoire jusqu’à des hémorragies cérébrales. Cette circulation diminuée peut avoir des répercutions dans la partie paléo-cérébrale du cerveau, siège de l’ordinateur central qui gère toutes les fonctions du corps (c’est la partie la plus ancienne du cerveau formée en premier après à la fécondation).

Les carotides sont souvent perturbées par des rayonnements dérangeants présents dans la biosphère. Il en résulte une mauvaise circulation sanguine dans le cerveau qui peut provoquer des dérèglements jusqu’à l’organe majeur « le cœur ».

 

Si, après la pose d’aimant accompagnée de modifications alimentaires, d’utilisation de compléments, de changements de comportement, les dérèglements se manifestent à nouveau, c’est que la biosphère est perturbée : il faut envisager de bio-assainir votre maison.

 

La polarité

La 1ére loi du magnétisme stipule que le nord et le sud s’attirent, mais ils restent des forces séparées.

La 2ème loi du magnétisme stipule que le nord repousse un autre nord et le sud repousse un autre sud.

 

Chaque cellule saine possède sur sa membrane une tension mesurable. Dans la plupart des cellules ce potentiel est distribué de façon asymétrique. Tant que le côté extérieur de la cellule est de dominance nord la cellule est saine, elle est en état de repousser ses ennemis : les radicaux libres polarisés nord. La cellule se nourrit par osmose naturelle électromagnétique avec, les vitamines, les minéraux, les antioxydants etc. Chaque cellule se nourrit sur sa fréquence spécifique.

 

Quand un médecin découvre sur la base d’un examen que son patient manque de fer, il est sûr qu’il suffit de supplémenter ; même certains médecins naturopathes ignorent souvent la cause d’une carence et surtout la résistance à la thérapie qui en vérité est imputée à une inversion de polarité cellulaire. En conséquence, la cellule attire ce qu’elle devrait repousser et refuse ainsi, ce qui lui est biologiquement indispensable ; les nutriments ne sont pas absorbés et le médicament rate sont effet.

 

Importance de la biosphère

Si la membrane cellulaire est bien polarisée elle peut se nourrir et se défendre. Cependant, une biosphère qui n’est pas assez riche en énergie surtout la nuit en absence de rayonnements solaires peut provoquer une fatigue sans cesse en augmentation, un affaiblissement du système lymphatique, de la dépression etc. 

Cela  s’aggrave quand une situation exogène possède un pôle nord assez fort pour dépolariser la  cellule qui, par conséquence refuse les antioxydants, les  vitamines, les minéraux, les flavonoïdes etc. La place est donc libre pour les radicaux  et les toxines qui vont provoquer des troubles divers.

 

Sources : Professeur Kunnen et Lucien Pauillac