Des maisons à cancer

Une résonance de faille est intensifiée par le champs électromagnétique de l’eau. Lorsqu’elle marque le corps dans une zone déjà agressée par une forte onde de forme correspondante aux traces pathogènes du grand réseau géodynamique diagonal et certaines fréquences radar, Gsm ou autres, elle va générer une évolution pré-oncologique ou oncologique.

 

Le type de cancer est une question de résonance aux fréquences. Lors d’un entretien, un professeur d’université s’est moqué du Pr Kunnen en lui disant que sa femme était décédée d’un cancer alors que lui dormant au même endroit n’avait aucune maladie de cette sorte. Le Professeur Kunnen a alors avancée l’hypothèse que son épouse avait été atteinte d’un cancer d’un organe qu’il n’avait pas. En effet, il s’agissait de l’utérus. Cet organe était en résonance avec l’agression biosphérique. La longueur d’onde de l’utérus est différente de celle de l’organe génital masculin.

 

Assainir son habitat en supprimant les influences toxiques comme le toluène, pentochlorophénol, formaldéhyde, lindan.etc...ne suffit pas. Il faut s'orienter vers la biosphère avec son concert de CEM.

 

Habiter un lieu sain est très important, c'est surtout la chambre qu'il faut vérifier. Le mesurage avec un métrix isolé dévoile les influences parasitaires issues de l’installation EDF. La prise de terre doit être régulièrement vérifiée.

 

Il est facile d'apporter des solutions à toutes ces  nuisances.

  

 

Suite à un bio assainissement du lieu de vie, un mieux être évident est souvent constaté.